Introduction

Śrī Tathāta - Les hymnes védiques
Śrī Tathāta - Les hymnes védiques

Les sons sacrés sont importants dans la perspective védique : ils ont une puissance intrinsèque, une puissance créatrice.

Les hymnes qui composent les Védas sont entièrement composés de ces sons sacrés ou mantras.

D’après la tradition, ce dont les Rishis, des grands êtres spirituels du début des temps qui ont eu la perception, à la fois visuelle et auditive, de ces mantras des Vedas. Ainsi, dit toujours la tradition, l’origine des hymnes et mantras védiques est divine et non le fruit du mental humain. La langue dans laquelle ils apparaissent est le sanscrit, la langue sacrée par excellence. L’origine des hymnes qui composent les Vedas est si ancienne que toute datation est sujette à caution, on peut dire qu’ils remontent à la nuit des temps.

La transmission des hymnes qui composent les Vedas a été très longtemps orale. Après le temps des rishis, ce sont les écoles brahmaniques qui ont permis, par les transmissions de maître à disciple, basé sur l’apprentissage par cœur dès le jeune âge, que les hymnes védiques parviennent jusqu’à nous. De façon bien plus récente (siècles avant notre Ere), les hymnes védiques ont pu être mis par écrit.

D’après Śrī Tathāta, « la fonction essentielle des hymnes et mantras védiques est de nous aider à trouver notre propre divinité. La divinité est présente dans chaque être, mais de façon non manifestée, non encore développée. Les mantras védiques constituent des schémas sonores capables d’éveiller et développer la divinité qui dort en nous et chaque mantra ou hymne a son propre schéma sonore, sa vibration particulière, sa puissance particulière qui invoque un aspect particulier de divinité dans l'individu. (…). Les mantras et hymnes védiques constituent ainsi une aide très précieuse pour chaque être humain : ce dernier n’est pas laissé à son seul effort individuel, les Forces cosmiques l’aident dans son développement. »